Blog

Poignardée à coups de couteau. Une audience chargée en émotion

Article paru dans l’Union, le 2 octobre 2009 « Même s'il élude encore les questions et qu'il reste très évasif dans ses réponses, il a commencé à parler. Il doit la vérité à ses enfants. » Avocate de la partie civile, Estelle Rolland, avoue elle-même sa surprise. Loin d'expliquer ce geste qui l'a conduit le 1er juillet 2007 à tuer sa femme de 27 coups de couteau à leur domicile de Montmirail, Diégo Schuler a commencé à se livrer au…
En savoir +

Une vie qui bascule à Montmirail

Article paru dans l’Union, le 1 octobre 2009 « Je ne plaiderai pas la légitime défense... », affirme Me Busy, qui assure la défense de Diego Schuler. « Mais ce coup de couteau, il l'a véritablement pris et c'est d'ailleurs ce qui a provoqué sa réaction. Une chose est certaine, il n'était pas venu ce jour-là dans l'idée de tuer sa femme ». A partir de 9 heures, l'avocat châlonnais tentera de couper court aux affirmations des parties civiles qui…
En savoir +

Ali Aissaoui contre l’union : délibéré le 19 octobre

Article paru dans l’Union, le 16 septembre 2009 Ali Aissaoui a, hier, cité notre journal en justice pour « diffamation » CE n'est pas sur la dénonciation par l'union de l'usurpation de sa qualité de médecin que l'adjoint au maire d'Adeline Hazan a intenté son procès, mais à la suite de la publication d'un article, le 26 avril 2009, sous le titre « Comme un remugle de bête immonde ». Outre une critique en règle des positions d'Ahmadinedjad, président de…
En savoir +

« Pol Pot démission » : l’union relaxé

Article paru dans l’Union, le 9 septembre 2009 Hier, le tribunal correctionnel a rendu son délibéré dans un dossier qui opposait l'union au directeur des services de la ville. l'union a été relaxé. LE 30 juin dernier, le tribunal correctionnel examinait l'affaire qui opposait notre journal - par le biais de son directeur de la publication Jacques Tillier - au directeur général des services de la ville de Reims, Vincent Potier (l'union du 1er juillet). Ce dernier avait, en effet,…
En savoir +

Ils risquent leur emploi pour quelques verres de trop

Article paru dans l’Union, le 8 septembre 2009 Une trentaine de conducteurs ont, hier, été jugés pour des conduites en état alcoolique. Pour quelques verres de trop, certains ont perdu permis et emploi. ÉRIC (46 ans) a été contrôlé le 21 juin dernier à Prunay par les gendarmes. Son taux d’alcoolémie était positif : 1,62 g dans le sang. À la barre, le conducteur a reconnu qu’il avait « bu une dizaine de coupes de champagne ». Chauffeur routier de…
En savoir +

Le rapport LEGER

Consultez le rapport du Comité de réflexion sur la justice pénale remis à M. le Président de la République et à M. le Premier Ministre par Philippe LEGER, magistrat, ancien avocat général près la cour de justice des communautés européennes.
En savoir +

Procès des émeutiers – La défense : « Non, l’enquête n’était pas exemplaire »

Article paru dans l’Union, le 2 juillet 2009 Hier, les avocats de la Défense ont évoqué une enquête « bâclée » et un dossier « truffé d’incohérences ». Les 18 prévenus seront fixés sur leur sort à 10 heures ce matin. Au troisième jour du procès des « émeutiers » présumés de Vitry-le-François, l’heure était, hier, aux plaidoiries des avocats de la défense. Mardi, le procureur de la République avait tout de même requis jusqu’à 5 ans d’emprisonnement à l’encontre…
En savoir +

Procès à l’union – « Pol Pot démission »

Article paru dans l’Union, le 1 juillet 2009 Vincent Potier, directeur général des services de la ville, a décidé d’assigner, hier, le directeur de publication de l’union, Jacques Tillier, pour « injure publique envers un citoyen chargé d’une mission de service public ». Dans son édition du 14 février dernier, l’union avait — dans sa rubrique « Indiscrétions » — raconté comment, la veille, à l’occasion d’une manifestation organisée par les syndicats municipaux, une partie des grévistes avait dérangé une…
En savoir +

Me Chemla : « Des gens sont prêts à parler »

Article paru dans l’Union, le 19 juin 2009 Le frère de Karima, Mohammed Benhellal, s'est constitué partie civile et a sollicité Me Chemla afin de représenter ses intérêts. Le fondateur de l'association « Victimes en série », qui milite depuis de nombreuses années pour la prise en compte des disparitions suspectes, partage l'incompréhension de son client sur le fait qu'aucune enquête approfondie n'a été menée dès 2005. Il regrette notamment que « les gardes à vue (NDLR : du mari)…
En savoir +