4 mois de prison pour avoir orchestré la fugue de ses filles

 

 

 

Il voulait les garder près de lui coûte que coûte… Renaldo Gualtieri a été condamné aujourd’hui à quatre mois de prison avec sursis pour avoir organisé la disparition de ses deux filles. Une décision jugée « assez clémente » par Me Mourad Benkoussa, l’un des avocats du père. Le procureur avait réclamé une peine d’un an de prison avec sursis et mille euros d’amende.

 

Rappel des faits
Les faits remontent à octobre 2008. Renaldo Gualtieri avait fait croire à la police et aux médias que ses deux filles, dont la garde avait été attribuée à sa femme en Italie, avaient fugué. Le père affirmait qu’elles étaient parties avec très peu d’argent et qu’elles avaient laissé une lettre dans laquelle elles affirmaient ne plus vouloir retourner vivre chez leur mère. En réalité, Renaldo Gualtieri avait planifié cette disparition. Avec l’un de ses frères, il a reconnu avoir organisé leur fuite et leur disparition. Deux de ses amis ont ensuite pris le relais pour les accueillir, apprendra-t-on plus tard. Les deux fillettes, âgées de 11 et 13 ans à l’époque, avaient ensuite miraculeusement réapparu onze jours plus tard. Elles étaient revenues « comme si de rien était » au collège…

Histoire familiale lourde
Après un divorce compliqué au cours duquel le père et la mère des deux fillettes –nées en Italie- s’accusaient mutuellement de maltraitances, la justice française a accordé à la mère le droit de garde des enfants, en Italie. Seulement, Renaldo Gualtieri ne l’a pas entendu de cette oreille et a préféré orchestrer une disparition, allant même jusqu’à jouer les pères éplorés devant les caméras et à faire croire à une grève de la faim pour interpeller l’opinion publique… K.M.

10/05/2010

Partager l'article sur Facebook

Laisser un commentaire