suicide

Me Chemla commente le suicide de Jean Pierre Treiber

      « J'en ai marre d'être pris pour un assassin et privé de ceux qui me manquent » : jusqu'au dernier souffle, Jean-Pierre Treiber se sera drapé dans l'innocence en griffonnant ce message posthume, ultime pied de nez à la manifestation de la vérité. Depuis 48 heures, experts et juristes s'interrogent sur le suicide, samedi matin à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, de l'unique accusé du double assassinat de Géraldine Giraud et Katia Lherbier en 2004. Certains psychiatres y décèlent, dans leur…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Le suicide d’un cadre à son domicile reconnu accident du travail

Article paru sur europe1.fr, le 2 avril 2009 Le suicide d'un cadre à Reims, survenu à son domicile en mai 2008 alors qu'il souffrait d'une dépression, a été reconnu comme accident du travail par la sécurité sociale. "C'est une histoire très banale, celle d'un cadre, dans une entreprise qui resserre son personnel : il avait une équipe importante sous ses ordres, et après le plan social, il se retrouve quasiment seul à devoir assurer le même travail", a déclaré Me…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Un suicide reconnu comme accident du travail

Article paru dans l’Union, le 1 avril 2009 Un tiers des travailleurs européens se plaignent de problèmes de santé liés à un travail stressant. • Chef de service dans un centre de recherche automobile de Reims, Jean-Pierre Crevet s’est suicidé le 5 mai 2008 alors qu’il était en arrêt maladie. La Sécurité sociale vient de reconnaître que « la relation entre le décès et le travail » est établie. Sa veuve raconte comment elle est parvenu à obtenir cette reconnaissance…
En savoir + Partager l'article sur Facebook