reims

Génèse d’un huis clos meurtrier – Me Benkoussa, avocat des parties civiles

PUBLIÉ LE 06/12/2013 Par Mathieu Livoreil Lire l’article en ligne sur l’union.presse.fr   REIMS (51). Accusé d’avoir égorgé puis brûlé son épouse, Mohammed Moulai n’a rien pu expliquer, jeudi. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.   Mourad Benkoussa, l’avocat des parties civiles.   C’est un des rituels de la cour d’assises : demander, lorsque s’ouvrent les débats, la position de l’accusé sur les faits qui lui sont reprochés. Jeudi matin, la réponse donnée par Mohammed Moulai Hacène, en détention…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Le suicide d’un cadre à son domicile reconnu accident du travail

Article paru sur europe1.fr, le 2 avril 2009 Le suicide d'un cadre à Reims, survenu à son domicile en mai 2008 alors qu'il souffrait d'une dépression, a été reconnu comme accident du travail par la sécurité sociale. "C'est une histoire très banale, celle d'un cadre, dans une entreprise qui resserre son personnel : il avait une équipe importante sous ses ordres, et après le plan social, il se retrouve quasiment seul à devoir assurer le même travail", a déclaré Me…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Un suicide reconnu comme accident du travail

Article paru dans l’Union, le 1 avril 2009 Un tiers des travailleurs européens se plaignent de problèmes de santé liés à un travail stressant. • Chef de service dans un centre de recherche automobile de Reims, Jean-Pierre Crevet s’est suicidé le 5 mai 2008 alors qu’il était en arrêt maladie. La Sécurité sociale vient de reconnaître que « la relation entre le décès et le travail » est établie. Sa veuve raconte comment elle est parvenu à obtenir cette reconnaissance…
En savoir + Partager l'article sur Facebook