avocats à reims

Les familles des victimes du crash du Concorde absentes à l’ouverture du procès

Article publié le 02 février 2010 JUSTICE - Il s'est ouvert, ce mardi, à Pontoise... «Pravda.» Drapés dans leur dignité autant que dans leurs costumes noirs, Marian et Andrzej ne sont pas très loquaces. Dans la salle des pas perdus, à peine consentent-ils à dire discrètement qu’ils attendent «la vérité» sur le crash du Concorde. C’est pour ça que les deux Polonais ont voyagé, mardi, jusqu’au palais de justice de Pontoise (Val-d’Oise). En souvenir de leurs deux filles – Paulina…
En savoir +