Blog

L’hôpital psychiatrique reconnu responsable

Archive 2009 Article paru dans Sud Ouest.com, le 13 octobre 2009 «Dans un premier temps, le 19 juin 2007, le tribunal administratif de Marseille n'avait reconnu que la responsabilité de l'État. Il y a quelques jours, la cour administrative d'appel de la même ville a annulé ce jugement, « inversant la solution », selon Me Gérard Chemla. C'est-à-dire reportant la responsabilité sur l'hôpital psychiatrique Édouard-Toulouse de Marseille. Cette affaire concerne le meurtre, le 9 mars 2004 à Gap, d'un octogénaire,…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Affaire Trabuc / Gaillard : l’ hôpital psychiatrique de Marseille condamné

Archive 2009 Article paru dans Info Alpes 1, le 12 octobre 2009 C'est une victoire après un long combat pour la famille Trabuc. Selon un arrêt dévoilé vendredi dernier dont Alpes 1 a obtenu une copie ce lundi , La Cour administrative d'appel de Marseille a condamné l'hôpital psychiatrique Edouard-Toulouse de Marseille à verser 15 000 euros à la famille Trabuc. Le 26 février 2004 à Gap, Germain Trabuc était tué à coup de hache par Joël Gaillard, un malade…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Mort de Maxym : quinze ans pour Busi, cinq pour la mère

Archive 2009 Article paru dans l’Est-éclair, le 10 octobre 2009 Verdict inattendu, mi-chèvre mi-chou : les actes de torture dont Busi a été déclaré coupable n'auraient pas provoqué la mort du petit Maxym « Il y a eu, dans cette affaire, la mise en place d'un cocktail mortifère », a commenté Ludovic Leclerc, l'avocat général, en introduction à son réquisitoire. Si les débats n'ont pas fait la lumière sur les coups qui ont amené le petit Maxym, 2 ans, à…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Mort de Maxym : Jérôme, un accusé bourreau des cœurs et… des corps

Archive 2009 Article paru dans l’Est-éclair, le 8 octobre 2009 Les ex-conquêtes de l'accusé ont dressé un portrait terrible de Jérôme Busi. Leur histoire permet de mieux comprendre celle d'Adeline Petit. Internet est l'instrument du meilleur et du pire. La rencontre d'Adeline Petit et de Jérôme Busi, en janvier 2007, relève du pire. De tchat en tchat, ils s'enflamment. Dès le 15 mars, ils prennent un appartement ensemble, rue Gaston-Rogelin, à Troyes. Le 8 avril, Maxym (2 ans), le fils…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Poignardée à coups de couteau. Une audience chargée en émotion

Article paru dans l’Union, le 2 octobre 2009 « Même s'il élude encore les questions et qu'il reste très évasif dans ses réponses, il a commencé à parler. Il doit la vérité à ses enfants. » Avocate de la partie civile, Estelle Rolland, avoue elle-même sa surprise. Loin d'expliquer ce geste qui l'a conduit le 1er juillet 2007 à tuer sa femme de 27 coups de couteau à leur domicile de Montmirail, Diégo Schuler a commencé à se livrer au…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Une vie qui bascule à Montmirail

Article paru dans l’Union, le 1 octobre 2009 « Je ne plaiderai pas la légitime défense... », affirme Me Busy, qui assure la défense de Diego Schuler. « Mais ce coup de couteau, il l'a véritablement pris et c'est d'ailleurs ce qui a provoqué sa réaction. Une chose est certaine, il n'était pas venu ce jour-là dans l'idée de tuer sa femme ». A partir de 9 heures, l'avocat châlonnais tentera de couper court aux affirmations des parties civiles qui…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Ali Aissaoui contre l’union : délibéré le 19 octobre

Article paru dans l’Union, le 16 septembre 2009 Ali Aissaoui a, hier, cité notre journal en justice pour « diffamation » CE n'est pas sur la dénonciation par l'union de l'usurpation de sa qualité de médecin que l'adjoint au maire d'Adeline Hazan a intenté son procès, mais à la suite de la publication d'un article, le 26 avril 2009, sous le titre « Comme un remugle de bête immonde ». Outre une critique en règle des positions d'Ahmadinedjad, président de…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

« Pol Pot démission » : l’union relaxé

Article paru dans l’Union, le 9 septembre 2009 Hier, le tribunal correctionnel a rendu son délibéré dans un dossier qui opposait l'union au directeur des services de la ville. l'union a été relaxé. LE 30 juin dernier, le tribunal correctionnel examinait l'affaire qui opposait notre journal - par le biais de son directeur de la publication Jacques Tillier - au directeur général des services de la ville de Reims, Vincent Potier (l'union du 1er juillet). Ce dernier avait, en effet,…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Ils risquent leur emploi pour quelques verres de trop

Article paru dans l’Union, le 8 septembre 2009 Une trentaine de conducteurs ont, hier, été jugés pour des conduites en état alcoolique. Pour quelques verres de trop, certains ont perdu permis et emploi. ÉRIC (46 ans) a été contrôlé le 21 juin dernier à Prunay par les gendarmes. Son taux d’alcoolémie était positif : 1,62 g dans le sang. À la barre, le conducteur a reconnu qu’il avait « bu une dizaine de coupes de champagne ». Chauffeur routier de…
En savoir + Partager l'article sur Facebook