Blog

Incendie du train Paris Munich – Deuxième jour d’audience : Les premières explications de M Janz

15 Mars 2011, seules deux auditions sont prévues. Mais  pas des moindres. Il s’agit de M. Jean-Pierre PESSON à l’époque chargé de l’enquête, le matin et de M. Volker JANZ, l’après midi. M Jean Pierre PESSON, enquêteur responsable du SRPJ Le matin, c’est M. Jean-Pierre PESSON qui nous dévoile sa vision du déroulement des faits, après avoir mené l’enquête pendant deux ans. Visiblement préparé, il lit à la barre un document dans lequel il relate de façon précise les investigations…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Incendie du train Paris Munich – Premier jour du procès : Le récit d’un rescapé au sang froid impressionnant

14 Mars 2011  : Premier jour du procès. Aujourd’hui s’ouvrait le procès de l’accident de train survenu dans la nuit du 6 novembre 2002 sur la ligne Paris-Munich ayant entrainé le décès de douze des passagers. La matinée s’engage par une demande de nullité de procédure présentée par l’un des avocats de la SNCF, Me Quentin qui a immédiatement donné la position de la compagnie : elle fait l’objet d’une poursuite anormale, décidée par le procureur au dernier moment de la…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Incendie du train Paris Munich : le procès débute lundi 14 Mars 2011

Le 6 novembre 2002, alors qu’il roulait en direction de Strasbourg où il devait s’arrêter pour que soient remplacés les personnels à bord, le train numéro 261 « Paris-Munich », s’immobilisait à proximité de la gare de Nancy, sa voiture lit en flammes. Elle devait se révéler être un piège mortel pour 12 passagers qui ont trouvé la mort après une agonie abominable. L'instruction a été très (trop) longue puisqu'elle a duré presque 8 ans essentiellement pour que se déroulent des expertises…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Accident d’autocar près de Reims : le chauffeur condamné

L'union de Reims « Nous ne sommes pas là pour juger un homme, mais un comportement fautif. » Hier, l'avocate rémoise Pauline Manesse portait la parole de la Fédération nationale des victimes d'accidents collectifs (Fenvac), partie civile dans ce dossier. Et de rappeler : « La fédération qui regroupe les victimes de 35 accidents collectifs graves et catastrophes, milite contre les tentatives de dépénalisation de l'homicide involontaire ». Car dans ce dossier, la position de Me Manesse est explicite :…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Me Chemla aux assises de la Marne. Sa cliente est acquittée.

du 31 Janvier au 2 février 2011 se joue le sort de l'agresseur de deux collégiennes. Me Chemla demande l'acquittement de sa cliente. • voir l'article en ligne dans le journal l'Union L'auteur est condamné à trente ans de réclusion criminelle; sa petite amie est acquittée Vingt-trois ! Autant de questions posées au jury de la cour d'assises des mineurs de la Marne chargée de juger Patrick Barnault et son ex-petite amie, mineure au moment des faits. Il encourait la…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Le schizophrène assassin devait-il sortir librement ?

Rebondissement dans le dossier Gaillard. Nous poursuivons depuis plusieurs années l'hôpital Edouard Toulouse et le chef de service de psychiatrie pour avoir laissé Joël Gaillard criminel placé en hospitalisation d'office livré à lui-même. Rappelons que cette absence de prise en compte de la dangerosité de ce malade schizophrène qui a l'époque avait commis de nombreux délit et était suspecté d'une tentative d'homicide, a abouti à des conséquences dramatiques. Joël Gaillard a en effet assassiné à coups de hache Germain Trabuc…
En savoir + Partager l'article sur Facebook