Blog

Incendie du train Paris-Munich : La SNCF présente à nouveau ses arguments

Mardi 22 mars 2011 M. BEIGNEU Ce matin, nous entendons M. BEIGNEU, pompier mis au service de la SNCF auprès du directeur de la sécurité. Il est parallèlement formateur pour divers organismes. C’est au regard de cette expérience qu’il est ici cité comme témoin à la demande de la SNCF avec laquelle il a manifestement préparé la défense. Pour M. BEIGNEU qui dit n’avoir eu connaissance des évènements que par les rapports auxquels il a pu avoir accès, l’incendie a…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Incendie du train Paris Munich : Analyse des normes (UIC et RIC riment-elles avec sécurité?)

Lundi 21 mars 2011 Aujourd’hui, les experts doivent être entendus sur les normes « UIC ». Au préalable, la Présidente donne la parole à M. SELIG, représentant de la DB. M SELIG Il n’est arrivé à la DB qu’en 2004, mais il a étudié le dossier pour pouvoir répondre aux questions. Il explique que pour lui, et au regard des travaux des experts qui ont été mandatés par la DB, le wagon sinistré respectait les normes. On a cru deviner ces derniers…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Incendie du train Paris Munich : Vendredi 18 mars 2011 : les questions au Stewart et à la SNCF – le rapport du BEA

De façon imprévue, l’audience débute par une remarque de la président qui explique avoir entendu dire (peut être la veille après un emportement d’un avocat de la défense) qu’elle cherchait à piéger les prévenus en les amenant à répondre à des questions d’expert. Elle explique trouver le propos particulièrement outrageant et invite les parties à montrer davantage de respect dans leurs interrogatoires des témoins et des parties. Nous passons dans une ambiance un peu tendue à l’interrogatoire de Wolker JANZ…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Incendie du train Paris Munich : Jeudi 17 mars 2011 – la parole aux acteurs : les agents SNCF, l’accompagnateur allemand

Ce matin devaient témoigner MM BERVILLE, BOESCH et HOLTENBACH, contrôleurs et conducteur de la SNCF présent dans le train « Paris-Munich » le jour du drame. Le nombre et la précision des questions feront que M. HOLTERBACH ne sera entendu que l’après midi. MM BERVILLE et BOESCH ont quasiment le même souvenir des évènements. Ce jour là, M. BERVILLE, en tant que chef des contrôleurs, était à bord du train pour évaluer le travail de M. BOESCH. Ils ont passé presque l’intégralité du…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Incendie du train Paris Munich – Troisième jour du procès : La parole aux experts

16 Mars 2011 Ce troisième jour de procès est placé sous le signe de l’expertise. Nous entendrons l’expert KLENIEWSKI mandaté dès le jour de l’accident par le juge d’instruction et M. HEYN, expert privé allemand mandaté par la DB. L’enjeu de cette journée est capital. La Présidente donne le la : pour condamner il faut des certitudes, non des hypothèses. Au risque de laisser passer la justice après un incendie dont les témoins essentiels ne sont plus ? Tout est une question…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Incendie du train Paris Munich – Deuxième jour d’audience : Les premières explications de M Janz

15 Mars 2011, seules deux auditions sont prévues. Mais  pas des moindres. Il s’agit de M. Jean-Pierre PESSON à l’époque chargé de l’enquête, le matin et de M. Volker JANZ, l’après midi. M Jean Pierre PESSON, enquêteur responsable du SRPJ Le matin, c’est M. Jean-Pierre PESSON qui nous dévoile sa vision du déroulement des faits, après avoir mené l’enquête pendant deux ans. Visiblement préparé, il lit à la barre un document dans lequel il relate de façon précise les investigations…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Incendie du train Paris Munich – Premier jour du procès : Le récit d’un rescapé au sang froid impressionnant

14 Mars 2011  : Premier jour du procès. Aujourd’hui s’ouvrait le procès de l’accident de train survenu dans la nuit du 6 novembre 2002 sur la ligne Paris-Munich ayant entrainé le décès de douze des passagers. La matinée s’engage par une demande de nullité de procédure présentée par l’un des avocats de la SNCF, Me Quentin qui a immédiatement donné la position de la compagnie : elle fait l’objet d’une poursuite anormale, décidée par le procureur au dernier moment de la…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Incendie du train Paris Munich : le procès débute lundi 14 Mars 2011

Le 6 novembre 2002, alors qu’il roulait en direction de Strasbourg où il devait s’arrêter pour que soient remplacés les personnels à bord, le train numéro 261 « Paris-Munich », s’immobilisait à proximité de la gare de Nancy, sa voiture lit en flammes. Elle devait se révéler être un piège mortel pour 12 passagers qui ont trouvé la mort après une agonie abominable. L'instruction a été très (trop) longue puisqu'elle a duré presque 8 ans essentiellement pour que se déroulent des expertises…
En savoir + Partager l'article sur Facebook

Accident d’autocar près de Reims : le chauffeur condamné

L'union de Reims « Nous ne sommes pas là pour juger un homme, mais un comportement fautif. » Hier, l'avocate rémoise Pauline Manesse portait la parole de la Fédération nationale des victimes d'accidents collectifs (Fenvac), partie civile dans ce dossier. Et de rappeler : « La fédération qui regroupe les victimes de 35 accidents collectifs graves et catastrophes, milite contre les tentatives de dépénalisation de l'homicide involontaire ». Car dans ce dossier, la position de Me Manesse est explicite :…
En savoir + Partager l'article sur Facebook