Attention aux escroqueries, aux faux ordres de virement… Le problème des délégations bancaires

Les banques ne réclament pas de double signature électronique et trainent parfois des pieds pour les mettre en place. Il est pourtant impératif de dissocier celui qui fait le virement de celui qui le valide.

Chefs d’entreprises, attention aux ordres de virement !

Le mécanisme des escroqueries est toujours le même :

• Les escrocs piratent les systèmes informatiques, pour se familiariser avec le fonctionnement et les techniques de communication internes à la société victime.
• Ils identifient le maillon faible qui sans être le dirigeant a le pouvoir d’effectuer un virement sans contrôle.
• Ils entrent ensuite en relation avec celui-ci par mail en se faisant passer pour un dirigeant qu’il ne rencontre physiquement qu’exceptionnellement.
• Ils lui présentent sous l’identité du Président une affaire exceptionnelle qu’ils doivent réaliser secrètement.
• Ils mettent en scène un faux avocat qui prend des contacts téléphoniques et écrits avec la cible.
• Ils conduisent ensuite ce salarié à effectuer un virement (parfois plusieurs…) sur un compte étranger sous le sceau de la confidentialité la plus absolue dans le cadre d’un rapport de confiance particulier.

Il faut donc mettre en place des règles contraignantes en interne et surtout,

Ne consentez jamais de procuration électronique sans double signature : celui qui prépare le virement ne doit jamais le valider.

Le Cabinet ACG est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches d’organisation et de négociation avec les banques.

Gérard CHEMLA