Publié dans octobre, 2019

Nouveau conflit au Moyen-Orient, nouveaux enjeux : quel sort pour les jihadistes détenus dans les camps kurdes ?

Cette question reste sans réponse… La Turquie a profité du retrait des soldats américains du nord-est syrien, sorte de feu vert implicite, pour lancer une offensive contre les forces kurdes le 9 octobre dernier. Selon Ankara, l’assaut viserait à instaurer une « zone de sécurité » pour éloigner de sa frontière les Unités de Protections du Peuple (YPG), forces kurdes considérées comme proches du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), lequel est qualifié de terroriste tant par l’Union européenne que…
En savoir + Partager l'article sur Facebook