Attentats Charlie Hebdo, Hyper Cacher, les juges s’expliquent

Pendant trois jours, les juges d’instruction Poux, Le Vert et Teissier reçoivent les victimes des attentats de Janvier.

Gérard CHEMLA assistait ce 19 mai 2015 à la première réunion d’information concernant les frères Kouachi et l’attentat à Charlie Hebdo.

Moment humainement difficile que cette confrontation à quelques mois du drame entre les victimes et leur famille d’une part, la justice d’autre part.

Les enquêteurs ont travaillé de façon acharnée à tel point que le dossier représente déjà plus de 40 tomes après quatre mois. Les résultats sont, pour l’instant, maigres aux yeux des victimes et les juges n’ont que peu de réponses à donner aux questions qui leur sont posées.

Leur détermination réaffirmée de parvenir à rechercher au delà des auteurs directs toute personne ayant pu avoir un rôle dans ce massacre est malgré tout un élément positif qui permet un peu d’espoir.

Le but est bien sûr d’arriver à la vérité.

Ne pas traquer les lampistes qui n’auraient rien à voir au fond avec les crimes mais cerner les organisateurs, les animateurs qui ont conduit au drame.

L’idée que les deux frères auraient reçu une mission en 2011 et seraient depuis restés sans lien avec le milieu terroriste dont ils émanent renverrait à une image très angoissante : celle de jeunes issus de l’immigration comme il y en a tant en France, qui se seraient retrouvés -par hasard- en détention au contact d’un « gourou » qui aurait su les transformer en religieux solitaires et en faire des criminels kamikazes.

Cela voudrait dire que nous serions environnés de dizaines de milliers de terroristes en puissance.

L’autre hypothèse est que derrière cette façade se cache un réseau organisé ayant pendant des années muri et organisé ce raid.

C’est dans cette direction que nous demandons à la justice de conduire ses recherches.

Quoi qu’il arrive nous respecterons la vérité.

Gérard Chemla

Partager l'article sur Facebook

Laisser un commentaire